All posts tagged projet

Dire OUI: simplicité difficile

iVisible

Prendre une décision

Avez-vous déjà fait l’expérience de prendre une décision sur un projet SANS savoir comment vous alliez vous y prendre pour la concrétiser?

L’insécurité, le manque de confiance et la peur sont de bien mauvais conseillers quand vient le temps de dire oui à un rêve, à une aspiration, à un projet, à une idée.  Par prudence, nous hésitons à donner pleine voix à ce que nous portons.

Malheureusement, des idées géniales meurent faute d’avoir été précédées et/ou accompagnées du ‘Comment’.  Parce que soyons francs: nous tentons très souvent de déterminer le ‘comment’ avant de vraiment dire oui au ‘quoi’ malgré le ‘pourquoi’.  Ces fragments de génie étouffent entre nos élans de sage rationalité et notre manque d’audace.

Tous les obstacles s’alignent alors dans notre champ de conscience en bons soldats anti-réussite parce qu’affirmer ne pas savoir comment semble être le sceau de la folie, de l’incompétence ou d’une propension démesurée à la simple fabulation.

Une anecdote

En 1998, le Venezuela m’était proposé sur un plateau d’argent.  Sans l’argent nécessaire pour couvrir les frais de ce voyage par contre.  Cette offre avait réveillé un vent de liberté dans mon ventre, avait fait s’ouvrir mon coeur dans un moment plus sombre de mon parcours.  J’avais alors pris une décision:  J’allais partir au Venezuela.  Je n’avais AUCUNE idée comment j’allais y arriver mais je SAVAIS.

D’où venait cette conviction?  J’en ai aucune idée.  Mais elle était solide.  Inébranlable.  Mes doutes s’y cassaient un à un.  Je m’en foutais de partir les poches vides.  Tout ce que je voulais, c’était partir.  Et je suis partie, avec tout juste en poche l’argent nécessaire.

Je garde de ce moment, en plus des souvenirs de voyage, l’expérience enivrante du pouvoir de choisir, d’ouvrir cette porte en moi pour que l’univers puisse s’y aligner.  Ce que j’ai appris: Plus la décision est claire et plus la conviction est ancrée, alors plus les ‘comment’ se manifestent comme par magie, de nulle part.  Ou plutôt de ce quelque part insoupçonné.

Les défis

Malgré la simplicité désarmante du processus, les défis sont pourtant nombreux:

  • Tasser le réflexe d’explorer les ‘comment’ AVANT de prendre une décision.  Notre matière grise aura bien des occasions d’apporter sa contribution en cours de route.  Juste pas avant que la décision soit prise. L’auto-sabotage est trop risqué sinon.
  • Ancrer notre conviction dans chacune de nos cellules pour nourrir la matérialisation de cette décision, comme la terre nourrit la graine qui va germer.
  • Accepter la NÉCESSITÉ du saut dans le vide.  Faire confiance est un ingrédient INDISPENSABLE sinon la magie meurt.  Ou à tout le moins elle suffoque, traînant notre décision dans l’agonie avec elle.
  • S’ouvrir aux opportunités qui s’amènent: pas celles que nous avions visualisées, pas celles que nous avions souhaitées, mais bien celles qui se présentent.  Car elles se présenteront.

En conclusion

J’aurais certainement pu être plus audacieuse dans ma décision originale et inclure dans cette décision de partir au Venezuela un peu plus d’argent pour quelques folies.  J’aurais définitivement pu oser davantage.  Plus grand encore.  Les racines mêmes du ‘Demandez et vous recevrez’ finalement.

Le premier pas

 iVisible

Une décision prise

L’entreprise de tout nouveau projet représente un moment charnière dans nos vies.  L’excitation se mélange à l’angoisse et à la fébrilité,  parfois aux doutes et à l’impatience.    Cette décision bouscule inévitablement ET heureusement, pour toutes sortes de raisons.  Nous le savons déjà: l’audace, le courage, la détermination et la persévérance  seront nos meilleurs alliés dans cette aventure.

Une première question

Quand je rencontre un-e client-e pour la première fois, mon tout premier but à atteindre est de bien cerner où il-elle se trouve PRÉSENTEMENT.  Peu importe ses objectifs, peu importe son projet, ma première étape demeure toujours la même: repérer, dans toutes les informations qui me sont transmises, les éléments pour atteindre ce but spécifique.  Les indices proviennent de ce que j’entends, ce que je vois, et aussi ce que je ressens.  Les mots, les gestes, le non verbal et les perceptions auront des messages cohérents et parfois contradictoires.

Empressement, quand tu nous tiens…

Dans le but de ne pas perdre le momentum dans lequel nous nous trouvons, nous sommes parfois tentés de passer le plus rapidement possible à l’action. Même si l’action est souhaitée et valorisée, parce qu’elle est le chemin le plus rapide pour  nous amener à destination, savoir où nous sommes, d’où nous partons, est définitivement un atout de taille.   Partir de Québec pour aller à Montréal ou partir de Vancouver pour la même destination ne représente pas le même voyage.  Mon rôle est donc d’observer et de saisir ce qui est dit et aussi ce qui ne l’est pas, dans le but d’avoir le meilleur portrait de la situation ACTUELLE.  Personne souhaite se présenter à l’aéroport de Montréal pour découvrir que son départ était de Québec..!

La bonne nouvelle

Il y a ni de bon ni de mauvais endroit pour partir. Où nous sommes est TOUJOURS la meilleure place pour partir, parce que cet endroit est fidèle à notre réalité et cohérent avec notre vérité.   La pertinence du choix de la trajectoire à parcourir entre maintenant et la concrétisation de notre projet en dépend.

Reste alors à apprécier le voyage qui se présente à nous!  Et comme chacun de nous, il sera unique.

Au plaisir de vous accompagner!

 

Dans la même veine:  Ici et Maintenant